L'histoire du Citroën Type H

par Sebtrain  -  24 Mai 2010, 10:35

Du TUB au Type H

 

      Trop lourd et trop petit, le TUB de 1938 voit sa production interrompue par la guerre. Les études de son successeur démarrent alors, Citroën préférant créer un  nouveau modèle plus moderne.

      Le cahier des charges est simple : accès à l'arrière, plancher très bas, monocoque, traction avant, reprise des éléments de la Traction 4 cylindres, bonne suspension arrière...

      Le tout, en conservant le maximum de pièces existant déjà sur d'autres modèles : poignées de portes, tableau de bord, mécanique, essieu de la Traction 6 cylindres élargi...

      Les études du H avancent en cachette des Allemands dans des conditions de travail difficiles : pas d'essence, pas de matières premières, interdiction d'étudier de nouveaux véhicules.

     Après la libération, Citroën termine le H très vite : deux prototypes et on passe sur la chaîne !

     Le Type H est prêt pour le Salon de 1946. Mais, Pierre Boulanger, alors patron de Citroën, refuse de l'exposer ne voulant pas allécher une clientèle par un modèle qu'il sait pertinemment ne pas pouvoir fabriquer.

     Après la guerre, l'automobile, "machine de luxe" laisse la place à l'automobile "outil", avant tout instrument de transport et de travail.

     Beaucoup ne comptent que sur eux-mêmes, s'organisant grâce au système D. On ressort des granges les vieilles guimbardes roulantes et on les recarrosse en utilitaires. Si certains artisans réalisent de petits bijoux, des merveilles avec rien, la plupart de ces véhicules sont bricolés.

     C'est dans un tel contexte que naît ce véhicule passe-partout. Sa première sortie se déroule en juin mais passe totalement inaperçue. Et pour cause : le 34e Tour de France, premier de l'après-guerre, passionne bien plus les foules.

     N'empêche, le Type H démarre dans la vie sans rien demander à personne, sans publicité autre que le bouche à oreille. Le premier tarif Citroën où le H apparaît (N° 75 bis) date du 24 août 1949.

 

 

Les dates clés du H

 

1947 : première présentation du H au Salon de l'automobile de Paris en octobre
1948 : 1er juin, le type H entre en commercialisation / naissance du Type HZ (charge utile de 850 kg)
1949 : naissance du HY (charge utile de 1500 kg)

1950 : nouvelle suspension avant
1953 : le moteur 11 Performance 35 ch remplace le 11cv/ lancement du Pick-Up HP

1955 : installation de 2 feux de position rouges et d'un feu stop orange à gauche à l'arrière / le moteur 11 D à carburateur inversé remplace le 11 Perfo
1958 : arrêt du H 1200 kg, remplacé par le HY 1500 kg
1960 : moteur diesel Perkins 4.99
1961 : remplacement des flèches de direction par des feux clignotants
1962 : nouvelle porte latérale coulissante à poignée verticale et fermant à clé / option porte coulissante à gauche
1963 : la petite vitre ovale arrière est remplacée par une carrée plus grande / moteur 9cv / 2 feux rouges et 2 feux clignotants à l'arrière / nouveau pavillon de cabine à 5 nervures verticales / planche de bord avec boutons de commande de l'ID 19 / adoption du circuit électrique 12 volts / nouvelle boite de vitesse
1964 : pare-brise en 1 partie / tableau de bord similaire à l'Ami 6 / nouveau pare-choc arrière / le moteur diesel Perkins est remplacé par 1 Indenor / 3 nouvelles teintes s'ajoute au gris métallisé (bleu névé, blanc paros, jaune pastis) / nouveaux chevrons de calandre

1966 : lancement du HY Zone Bleue (moins de 8m3) pour Paris / retour du moteur 11cv au coté du 9cv

1967 : sortie du 1600 kg 9cv
/ nouveaux plateaux nus 3100 kg, Type HX
1968 : lancement des 1000 & 1600kg  11cv / moteur 8cv Indenor XDP 88

1969 : nouveaux feux avant orange / nouvelles ailes arrières carrée
/ remplacement du HX par le HW de 3200 kg

1972 : nouveaux modèles HW spécifiques pour les services de réanimation avec suspension hydropneumatique
1975 : ceintures de sécurité 3 points
1981 : arrêt de la production le 14 décembre. 473289 unités produites dans le monde

 

 

La fin du H

 

     Le 14 décembre 1981 au matin, une émouvante ceremonie se tient à Aulnay dans le batiment qui abrite la chaine du H. Il y a là,l'oeil humide, les principaux acteurs de sa naissance mais egualement ceux qui ont, depuis 1975, presidés à sa construction.

     Quelques jours auparavant, le service cinema Citroën a tourné un film montrant toutes les phases de fabrication du Type H. Ce film, jamais monté, est oublié quelque part dans les archives du constructeur.

     Le der-des-der fut affublé par le personnel d'attributs hors série : lanternes, balais et autre médaille de vermeil pour fêter son age canonique.

     Après le traditionnel discours pronocé par le directeur de l'usine, un déjeuner reunit tout le monde au restaurant de l'entreprise. A table, le concepteur et principal artisan de la reussite du Type H, Pierre Franchiset, racontera de de nombreuses histoires et anecdotes concernant les sieges, les portes...

     Une page sans larmes pour le dernier Type H est tournée...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

nono 29/01/2011 09:09


c'est avec plaisir et un peu de nostalgie que je visite ce site,ayant fais mon aprentissage chez "CITROEN",des souveniirs reviennent a mon esprit.les H ,je les ai vu sous de nombreuses versions,de
l'epicier,au pompier,au corbillard....bravo Seb !


Sebtrain 29/01/2011 11:59



Merci, ravi que ça t'ai rappelé des souvenir.


A bientôt sur Type H & miniatures pour découvrir les DS, Traction, Visa, mais auusi les autres marques comme peugeot, Renault, Simca, Panhard...



phil 24/09/2010 03:30


super ce blog une mines d'infos et de photosS
Bonne continuation !!!


Sebtrain 24/09/2010 21:16



Merci pour ce commentaire fort sympathique et encourageant.